Image

Overbooké !

Bon je vais essayer de faire un article pour tenir le rythme, mais il faut savoir que c’est assez dur pour moi d’écrire tout les jours et de vous compter mes aventures. Nous avons un train de vie beaucoup trop rapide en ce moment.

PS : Désolé Maman, malgré la photo de couverture de mon article et mes acrobaties (sur un endroit que tu auras probablement reconnu j’espère) je prends soin de moi et je vais bien ne t’en fais pas :p !

PS2 : J’ai trop de photos pour toute les éditer donc vous n’aurez droit qu’à une photo (2 avec la couverture), désolé ! (Oh et puis non soyez déjà content tiens) !

Pour mon Tonton : Nous avons visité Vegas pour le week end, un seul mot : démesure. Vegas c’est la folie des grandeurs sur tout et n’importe quoi. Nous sommes ensuite partis visiter Zion National Park où nous avons fait la randonnée (Angel landing pour les curieux) la plus épique de toute ma vie et je pèse mes mots. C’est quelque chose dont je me souviendrais toute ma vie et Charlotte aussi probablement (je m’excuse déjà auprès de mes beaux parents mais rassurez vous elle est en un seule morceau) ! Nous avons ensuite trainé dans Bryce Canyon réputé pour ses fameux puits de fées appelé aussi Hoo-Doo. Enfin nous avons rejoins mon ami Théo hier pour visiter Arches canyon qui comme son nom l’indique possède plusieurs arches naturelles d’une taille impressionnante. Pour finir nous avons visité Dead Horse la 1ère partie de Canyonlands : Island in the Sky


Je vais donc vous donner un échantillon de mes journées en ce moment : nous choisissons un endroit où dormir au jour le jour car nous ne savons jamais combien de temps nous resterons dans un endroit. Le matin nous partons (trop tard mais trop dur de se lever tôt), on visite un parc, on reste jusqu’à la nuit tombée, on reprend la voiture, je conduis sur de longues distances de nuit pour l’hébergement suivant, je tombe de fatigue et on recommence. Tout cela ne me laisse pas trop le temps de vous raconter les innombrables choses qui nous arrivent et que nous visitons.

Donc comme il m’est impossible de raconter des tartines de chacune de mes journées (et dieu sait que j’en ai à raconter des tartines) sans me coucher à des heures impossibles, je vais juste vous faire un résumé de chacun des parcs que nous avons visité jusqu’à présent. Concernant les photos, mon ordinateur a de plus en plus de mal et je prends énormément, mais énormément de photos au format brut donc je dois les renommer, classer, trier et retoucher ce qui prend beaucoup trop de temps que je n’ai pas en ce moment. Donc il faudra attendre mon retour en France pour les albums. Si j’ai la foi; je mettrai quelques photos, mais je ne garantis rien !

Pour information, au moment où j’écris ce blog nous nous trouvons au milieu de nulle part dans un motel de « Monticello » une ville fantôme du Sud-Est de l’Utah.

Alors pour ceux qui ne le sauraient pas, nous sommes dans la 2ème partie de notre voyage, la 1ère étant Vegas, la 2ème concerne la boucle des canyons que nous faisons dans l’Utah et l’Arizona. Donc voici sans plus tarder un résumé des canyons que nous avons fait et de Vegas.

Partie Vegas

Vegas : Il y aurait trop de choses à dire, alors voici un « résumé ». Nous avons dormi à la stratosphère, le plus grand hotel de Vegas, ceux qui donnent une très jolie vue la nuit (mais merdique pour faire des photos merci les reflets). Nous avons erré 2 jours entre les différents casinos (nous n’avons pas eu le temps de tous les faire) qui jonchent la rue du boulevard principal sur le Strip. Tout est démesuré, les néons, la nourriture, les machines à sous, … tout est partout en (trop) grande quantité. La ville ne dort jamais on peut jouer à n’importe quel heure de la journée c’est fou. Nous avons également fait un tour dans la rue de Fremont street à DownTown, pour faire court on peut le considérer comme le vieux Las Vegas, cependant nous avons adoré son charme et l’immense écran géant, mais quand je dis immense c’est immense puisqu’il dépasse les 400m de long ! Oui vous avez bien entendu, l’écran est en fait un tunnel géant sous lequel on trouve du kitch à tout les coins de rues : du elvis à tout va, des danseuses en tenues légère sur les comptoirs de bars à l’extérieur, des shows en veux tu en voila ! Et pour couronner le tout, une tyrolienne géante qui surplombe la vue partant d’une plateforme en forme de machine à sous !! Pour terminer nous avons fait la spécialité de Vegas : le buffet à volonté. Donc achat de bracelets qui nous permettent de se remplir la panse dans 7 buffets différents à n’importe quel heure, pour une durée de 24h !! A vos marques, prêt ? Obésitéééééé ! (En fait pas tant que ça car sans moyen de transports à Vegas, les bus mettent 100 ans pour faire le trajet donc on s’est fait avoir et on a raté un buffet petit déjeuner comme ça 😦 )

Petite anecdote : J’ai gagné 20$ aux machines à sous, alors j’ai voulu me lancer dans le black jack (après avoir lu les règles pour jouer au casino, essayer d’apprendre les stratégies en 20minutes et regarder les tables pendant 2429824 minutes, j’ai décidé de me lancer, mais n’ayant pas mon passeport sur moi ils m’ont refusé l’accès. J’ai donc rejouer le lendemain, sûre de moi j’ai joué ma fortune (5$) que j’ai perdu tout aussi rapidement. Jamais une partie n’aura était aussi rapide et ridicule !! Mais c’était une expérience (on se rattrape comme on peut :p )

Partie Canyons

Il faut savoir que nous faisons cette boucle en 10 jours, en essayant de faire tout les points d’intérêt et au moins une à 2 balade par jour. C’est assez difficile sachant que notre organisation le matin laisse à désirer (nous partons souvent très tard parce qu’on met toujours 10 ans à ranger nos affaires et ensuite faire la route) et comme c’est l’hiver bientôt, les journées sont très courtes, nous restons donc 5/6h en général par canyon. Malgré ça j’estime que nous voyons de très beaux paysages et que nous varions les plaisirs, tout en comblant la journée au maximum. J’envie mes parents qui ont eu 1 mois pour faire ce que nous faisons en 10 jours. Cela nous oblige à faire des sacrifices sur certaines parties du parc, mais je suis sur que nous avons exploré des zones différentes, j’ai hâte de rentrer pour que l’on puisse partager nos expériences et nos photos !

Zion National Park : Alors là c’est merveilleux, dans l’Utah ça reste mon parc numéro 1 pour l’instant. Pas très grand, mais magnifique, des paysages verdoyants, des rivières, des montagnes géantes c’est grandiose. Pour ce parc je ne peux que vous racontez THE EVENT que nous avons fait et qui restera probablement l’un de mes meilleurs souvenirs. Sur les conseils de Theo que je remercie en passant (Theo if you read this, thank you for the idea, no regrets that was a genius idea) ! Donc sur ces conseils nous avons fait une randonnée appelé Angels landing. Pourquoi ça s’appelle comme ça ? Et bien nous l’avons découvert à la fin de notre parcours, en escaladant le somment d’un pic à en marchant sur les flancs de celui ci. Le parcours est vertigineux, une chaine est là pour nous aider mais quelques parties se font en roue libre. Cela restera la randonnée la plus impressionnante de toute ma vie, chaque pas étant calculé pour ne pas mourir en glissant dans le vide, mais une fois arrivé là haut, nous surplombons la vallée du parc, un spectacle magnifique. Je mettrais les photos plus tard mais je vous incite à chercher des images de cette randonnée. Et oui nous l’avons fait. (Encore une fois je m’excuse auprès des beaux parents mais rassurez vous elle est en pleine forme et en garde un très bon souvenir) !

J’ai eu l’impression d’être le garçon le plus chanceux du monde quand j’ai su que la pleine lune pointerait son nez dans les canyons les jours où je les visite. En résumé, la lumière était tellement intense, qu’elle se reflétait sur les parois des montagnes de Zion. Un spectacle magnifique pendant lequel j’ai fait la connaissance de 2 photographes professionnels, dont un que peut être certains connaitront : Bela Baliko. Vous pourrez taper son nom sur Google et voir ses photos. Rencontrez des stars du métier sans le savoir, c’est bien un job pour moi ça !

Bryce Canyon : Ce canyon est particulier puisque nous n’avons visité qu’une partie : l’amphithéâtre. Cette partie regorge de cheminées de fées (appelé Hoodoo en anglais), visible depuis différents points de vue. Donc en résumé nous avons vu la même chose sous différents angles. Nous sommes revenus le soir pour voir les cheminées de fées baignant dans la lumière du soir. Grandiose ! Nous sommes restés un jour de plus pour faire une randonnée entre ces merveilles de la nature dans les profondeurs de Bryce, court mais intense. Nous avons même croisé le marteau de Thor !

Arches Canyon : Cette fois ci nous retrouvons Théo, mon ami et collègue de laboratoire qui s’est installé en Utah pour faire ses études. Nous visitons ainsi le parc ensemble, de nuit (oui on fait les choses à l’envers) pour s’essayer encore une fois aux photos nocturnes. Le lendemain nous faisons le parc de jour cette fois ci, nous visitons bien évidemment les 2 célébrités du parc : Delicate Arche et Balanced Rock (impressionnant). Pour ce qui est de Delicate Arche nous arriverons trop tard donc nous l’observerons de loin au coucher du soleil, puisque nous avons passé notre fin d’après midi à déambuler dans la Fiery Furnace, une zone labyrinthique du parc ou il n’y a pas de chemin, c’est à vous de trouver et d’inventer le votre. En gros c’est un terrain de jeu (il faut toutefois un permis) qui nous a bien occupé, mais si j’avais pu j’y serais resté des heures et des heures, juste pour monter et descendre les pans de roches et me perdre dans ce dédale de pierre. Magique !

Canyonlands : Dernier canyon visité à ce jour. Séparé en 2 parties : « Island in the Sky » et « The needles ». Faites en 2 jours, un pour chaque partie. Ce canyon est réputé pour être un mix des 3 autres cité plus haut, on y trouve des arches, des formes bizarres, des jolies paysages, mais de mon point de vue personnel canyonlands ne s’inscrit pas comme mon canyon préféré, peut être parce que nous avons commencé par les 3 autres ? Peut être parce qu’il faut l’explorer en randonnées que nous n’avons pas le temps de faire ? Je ne saurais pas dire. Le canyon est découpé en 3 parties, mais la 3ème est très difficilement accessible et à l’opposé de là ou nous sommes, n’étant donc pas « worth it » nous ne la visiterons donc pas.

– Island in the Sky : Rien de bien particulier à dire sur cette partie, si ce n’est les jolies points de vue et les immensités à perte de vues qui s’étendent sous nos yeux. On se sent ridiculement petit ! Sinon nous avons visité une autre arche très célèbre : la mesa arche, vous la connaissez surement, mais vous ne le savez peut être pas ! C’est celle qui se trouve en photo de couverture de l’article 🙂 ! Ca vous rappelle quelque chose maintenant ?

– The Needles : Nous avons préféré cette partie du parc, avec des randonnées plutôt courtes mais bien sympathique (Charlotte préfère :p ). Nous avons même tenté une excursion avec notre petite voiture sur une piste de 4×4, tout ça pour aller visiter la vallée des champignons de pierres, mais nous avons du rebrousser chemin à mi parcours ! Pour finir nous avons fait une dernière randonnée avec de superbes points de vues, escaladant les mini montagnes pour observer les plaines regorgeant de bizarrerie géologique, c’était impressionnant. Là aussi nous avons du achever la randonnée avant l’heure pour tenter de voir le coucher de soleil. Manque de pot nous avons calculé un peu trop tard et nous nous sommes trompé de chemin … mais nous avons de jolies photos étoilés pour compenser ! (Enfin je l’espère ^^ )

On vous embrasse fort !

2014_11_Edit_001

Image

We’re back !

Après 124 jours d’absence (record battu !) me revoilà de nouveau actif pour vous conter mes aventures dans le Far-West des Etats-Unis !

Pour ceux qui avaient perdu le fil voici un petit résumé : Nous sommes en octobre, cela va faire 7 mois que je suis parti loin de ma contrée pour aller faire un stage à Bozeman, une bourgade fort charmante dans le Montana, un état situé au nord-ouest des Etats Unis. Après avoir été coupé de la France pendant cette longue période, j’ai finalement pu retrouver le contact puisque Charlotte est venu me rejoindre jeudi dernier. Nous avons planifié un road trip d’un mois en commençant par Bozeman. La suite de mon blog aura pour but de vous donner des détails sur la suite de notre aventure.

Tout d’abord, désolé pour le gros trou laissé au cours de ces derniers mois sans avoir prévenu personne, c’est juste une histoire de grosse flemme et de retard qui s’accumule. Je n’aurais pas le courage de vous raconter ce que j’ai vécu pendant ces derniers mois, il y aurait bien trop de choses à dire. En revanche, j’aurais pas mal de temps libre quand je rentre et comme on dit : « Une image vaut mieux que 1000 mots » ! J’essayerai de trouver un moyen d’organiser mes photos et de les regrouper en plusieurs albums à mon retour pour les publier par la suite.

Pour mon Tonton : Charlotte était censée arriver Jeudi à « 17h05 » mais elle a atterrit en avance ce qui m’a valu d’être en retard … du coup mon plan pour aller la récupérer à l’aéroport s’est écroulé. Les retrouvailles n’en étaient pas moins émouvantes malgré tout. Après avoir retrouvé le chemin du retour, couvert Charlotte de cadeaux en tout genre, une bonne nuit de sommeil s’est imposée avant notre 1er week end de road trip qui commence fort. En effet notre 1ère étape de road trip n’était autre que le Yellowstone, nous avons donc loué un minivan pour pouvoir dormir dedans la 1ère nuit. A cette époque de l’année certaines routes du parc sont fermées, donc nous avons visité la partie Nord-ouest. Dimanche il s’est mit à neiger, nous avons visité la partie Sud-
Ouest avant de vouloir visiter la partie Est, grosse erreur, car les flocons commencèrent à s’entasser et nous nous sommes retrouvés coincés dans le parc à 16h00 pendant 6h à cause d’une voiture ayant bloqué la route, bloquant ainsi une vingtaine de voiture avec elle. Pour finir, nous sommes sortis du parc à 22h00 et nous sommes rentrés à Bozeman vers minuit. Le lendemain nous avons voulu aller à Norris Hot Spring avant de rendre la voiture, malheureusement après 40min de route, nous avons constaté que … les sources chaudes n’ouvraient qu’à 16h00. Nous sommes donc repartis bredouille au labo !

PS : Charlotte est la fille la plus chanceuse du monde pour avoir vu tout les animaux trop cools du Yellowstone en 1 fois pour la 1ère fois de sa vie ! (Jealous)


Après de longs mois d’attente, la fin de mon voyage à Bozeman s’achève et avec lui le retour de Charlotte. C’est dur d’imaginer après tout ce temps que je vais la retrouver, ça m’a semblé irréel pendant quelques temps, mais jour après jour, la distance qui nous sépare diminue jusqu’à ce fameux Jeudi où j’ai enfin pu la revoir. La veille de son arrivée, n’ayant pas réussi à dormir (rangement de la maison, derniers préparatifs à finir, …) j’ai commencer ma journée à 7h00, j’ai conduis Kelley à son boulot comme prévu, malgré une subite crise d’angoisse de sa part pour me laisser son véhicule (pour des raisons obscures et un manque de caféine), celle ci m’a tout de même laissé sa voiture. Arrivé au laboratoire à 8h30 rien de tel qu’une sieste sur 2 chaises (qui n’était même pas à la même hauteur …) pour se requinquer … pitoyable !

Au fur et à mesure que la journée se déroule, les battements de mon cœur s’accélère. Je sais qu’il ne reste plus beaucoup de temps avant le moment fatidique. 16h30, l’heure d’aller chercher Kelley, je pars faire un détour quelques minutes avant pour lui acheter ses quelques courses mais surtout pour acheter un bouquet de roses rouges pour Charlotte. Après avoir déposé Kelley chez elle, me voila en route pour l’aéroport, je précise que je n’ai pas de GPS et que je n’y suis jamais allé par moi même … Vite, je saisis mon téléphone, rentre l’adresse, regarde la route et c’est parti. Aussi incroyable que cela puisse paraitre, j’arrive à trouver la route du 1er coup et me voilà à l’aéroport dans mon nouvel habillage, un bouquet à la main et … mince j’ai sorti une photo de Charlotte pour aller la chercher mais en la montrant aux gens du laboratoire je l’ai oublié sur ma table …

Donc sur mon 31 et un bouquet à la main me voila finalement à l’aéroport de Bozeman … en retard. En effet, Charlotte m’attend sur le banc à l’extérieur, je l’ai dépassé sans même le savoir (son avion est arrivé en avance et devoir chercher Kelley puis la déposer m’a pris du temps…) mon entrée fracassante tombe à l’eau ! Mais nous sommes tout deux ravis de retrouver l’autre, tout cela semble tellement irréel.

Une fois les retrouvailles faites (suivi d’un million de bisous et de câlins), il est temps de rentrer … une fois de plus sans GPS et ne connaissant pas la route nous voilà dans l’aéroport pour avoir le plan de la ville et ainsi rentrer à la maison ! Une fois arrivé, Charlotte fait la connaissance de Matt et Kelley ainsi que des 2 chiots avant de se régaler d’un bon hamburger fait maison (Murica !) et de sombrer dans les bras de Morphée.

Vendredi : Charlotte fait la connaissance du laboratoire, la journée se passe tranquillement et puis les choses sérieuses commencent, nous partons à 15h30 pour louer la voiture : un minivan pour pouvoir passer la nuit dedans et être ainsi proche du parc. Après avoir obtenu les clés nous découvrons la bête suréquipé de 1000 options dont un téléviseur avec casque audio inclus (qui ne marchera pas dans notre cas) ! Il est temps de remplir la voiture et c’est là que les choses se gâtent. Il nous faudra plusieurs heures pour réunir le matériel nécessaire à notre survie du week end, faire les courses pour les 3 jours et enfin chercher des sacs de couchage à travers la ville puisque Megan (ma collègue de travail) et moi avons eu quelques difficultés à nous comprendre sur le quand et où venir chercher ces fameux sacs. Nous partons donc à 19h, notre minivan aménagé comme une petite chambre et en route pour le Yellowstone (encore une fois sans GPS). Après 1h40 de route nous voilà à Gardiner, la bourgade situé à l’entrée de la porte Nord du Yellowstone, où nous passerons la nuit après avoir vu une dizaine de biches sur le bord de la route (c’est assez impressionnant). Les débuts de la nuit sont difficile car je suis très angoissé à l’idée qu’un ranger ou autre policier viennent frapper à ma porte et me colle une amende pour avoir dormi dans ma voiture sur le bord de la route (il parait que c’est interdit).

Samedi : Lever 8h, petit déjeuner américain : la tower pancake !!! Miam mioum, les voilà engloutis et peu de temps après nous voilà enfin dans le parc. Nous faisons toute la partie Nord West jusqu’au magnifique Grand Prismatic vu de haut (et non pas du bas comme le font la majeur partie des touristes). Il faut savoir que c’est notre dernière ascension avant que la lumière du jour ne laisse place à la lune ! Après notre grimpette nous redescendons sur le sentier, sentier qui nous laissera un charmant souvenir poilu à corne, puisqu’un bison a décidé de venir jusqu’ici pour brouter tranquillement (il faut savoir qu’il est normalement interdit d’approcher un bison à moins de 20m). Nous terminerons la soirée dans un sympathique motel aux allures de chalets en bois comme chez nous, autour de quelques restes, de pizza micro ondable et d’un bon gateau !

Il est également très important de préciser que Charlotte a eu la chance inouïe de voir des antilopes, des bisons (avec et sans neige), 3 loups, un cerf, des biches et tout ça en 1 week end. De quoi vous dégouter quand vous savez qu’elle a pu tous les approcher de très près !!!

Dimanche : Il commence à neiger dès 9h mais la neige ne tient pas. Visite des derniers sites de la partie Sud Ouest dont le Old Faithful (ce fameux geyser qui explose à intervalles réguliers depuis plusieurs décennies) ! Après la visite du musée, direction Canyon Village un peu après 14h pour aller voir les chutes. Sur la route, la neige commence à tenir et celle-ci devient glissante (ce qui n’est nullement un problème pour mes talents innés à conduire une voiture automatique aux US, je vois d’ici les jaloux qui commencent à pointer du doigt). La neige commence réellement à devenir problèmatique 20 km au dessus de Old Faithful. C’est alors que sortie de nulle part, nous aperçevons des traces de roues se dirigeant de la route directement dans … la rivière !!! En s’approchant, on découvre alors un véhicule vide immergé au milieu de celle ci. Peu de temps après, nous nous retrouvons derrière un pick-up transportant un autre véhicule dans sa remorque. Malgré sa faible vitesse (qui nous ralentit pendant 20 bonnes minutes), ce dernier glisse dans un virage en côte, bloquant ainsi les 2 voies de la route. Après plusieurs tentatives de démarrage, celui ci ne parvient pas à se dégager; mais il ne bloque à présent qu’une seule voie de la route (celle d’en face, i.e celle vers la sortie du parc). Après s’être fait dépassé par 2-3 véhicules, nous tentons nous aussi de continuer notre chemin (il semble que conduire un minivan donne la même sensation que la pub pour redbull). Quasiment arrivés à Canyon Village, nous nous rendons compte que le brouillard s’épaissit et que la tempête de neige qui s’abat sur nous réduit considérablement notre visibilité, ce qui signifie que les chutes seront probablement invisible. Le demi-tour se fait prudemment et sans encombre, et nous prenons donc la direction de la sortie. C’est alors que l’on aperçoit une vingtaine de voitures sur le bas-côté, warning allumé aux alentours de 16h. Deux rangers sont sur place et quelqu’un nous indique qu’un véhicule a bloqué la voie, que le passage est trop dangereux, et qu’il faudra probablement attendre un moment avant que la route soit déneigée et sablée. Nous l’avions supposé, vous l’avez rêvé et bien oui vous avez raison, il s’agit là du même monsieur avec son pick up toujours en travers de la voie.

Nous sortirons finalement du parc à 22h par la seule sortie encore ouverte (la sortie Ouest) après une longue attente et de multiples aller retour de la dépanneuse pour aller chercher du sable et le déposer sur la route. C’est finalement après 1h45 de conduite de nuit, au bord de l’épuisement et sans GPS que je retrouve Bozeman, où je m’écroule à la vue de mon lit pour passer une merveilleuse nuit avant d’attaquer la semaine qui arrive !

Lundi : Pas grand chose si ce n’est que j’avais prévu d’aller aux sources chaude de Norris avec Ben et Megan. Inutile de vous dire que ce plan fut un échec puisque les sources étaient bien ouvert le lundi … mais uniquement à partir de 16h et non pas 14h, heure à laquelle nous sommes arrivés. Inutile de vous dire que j’ai du porter le fardeau jusqu’à la fin de la semaine !

Image

Flemme et paresse

Vous l’aurez compris, les mauvaises habitudes ont refait surface et la flemme m’a frappé ces dernières semaines. Je suis désolé d’avoir déçu les nombreux (je n’en doute pas) fans qui suivent mes péripéties. Bon déjà tout va bien, je suis toujours en un morceau. Je vous avoue qu’en rentrant du labo ma motivation première n’est pas d’écrire. En effet j’ai décidé de rentrer à vélo chaque soir, puis récemment je fais du badminton avec l’équipe, du coup le soir en rentrant je me cale devant le PC et je joue où je regarde des séries, c’est plus facile que d’écrire des tartines.

Pour mon Tonton : Ca va être dur de résumé ce que j’ai fait ces dernières semaines mais essayons. J’ai visité le Yellowstone, j’ai conduit dans le parc, j’ai vu des sources chaudes, des bisons, des cerfs, un élan, un ours (trop loin j’ai pas pu le voir) et sur le chemin du retour en conduisant j’ai même croiser un bison à 30cm, j’aurais presque pu lui caresser la tête ! Sinon j’ai essayé d’apprendre le code de la route américain. J’ai visité un autre parc appelé Gallatin Park. On a également fêter l’anniversaire de Matt en faisant un barbecue … par un temps pourrie ! Soleil puis pluie et on était pas équipé pour supporter le vent frais malgré le toit au dessus de nos têtes. J’envisage également d’acheter un scooter pas trop cher pour me déplacer aux alentours de Bozeman et faire pleins de photos. Le lundi et mercredi je joue au badminton avec l’équipe, on s’amuse bien c’est vraiment cool ! On a également fait un samedi crêpe avec les post doc chinois. La post donc y a pris tellement goût qu’elle voulait plus lâcher la poêle. Avec Matt et Kelley nous sommes également parti visiter une grotte souterraine avec des stalactites et stalagmites partout, c’était vraiment sympa ! En ce moment c’est la coupe du Monde, du coup y a du laxisme pendant 1h30 au labo, c’est sympa :p ! Benjamin le lab manager de Stanford est arrivé il y a peu. Malgré ses tendances à vouloir me charrier sur la France dès qu’il peut, ça reste un bon gars 🙂 ! Au projet de ce week end on risque d’aller revisiter le Yellowstone ! Trop bien 😀 !!


Etant donné que je n’ai pas écrit depuis presque un mois les souvenirs pour vous raconter tout ce que j’ai fait se sont estompé et ne sont pas aussi frais qu’ils auraient pu l’être. Je vais juste vous décrire brièvement chaque gros évènement que j’ai fait avec ce dont je me souviens.

Yellowstone : C’est juste magnifique, j’ai tout pleins de photos qui n’attendent que d’être traités, mais ça va me prendre du temps, surtout que j’en rajoute plus que je n’en traite va falloir que je trouve une solution. Les parents vont adorer le parc, j’ai la chance d’y être allé pendant que y a encore les animaux et que le temps est agréable. Nous avons visités les sources chaudes, les geysers, les forêts, vu les animaux qui jonchent le parc, pu en approcher certains de très près ! C’était vraiment fantastique, j’espère pouvoir vous faire parvenir mes clichés rapidement. Sinon sachez que j’ai conduis dans le parc et que c’est de la bombe, je comprends difficilement le côté « manly » de vouloir à tout prix conduire une voiture manuelle chez nous, le peu d’avantages que ça apporte (pouvoir accélérer un peu plus vite pour doubler, user le frein moteur pour pas détruire les plaquettes trop vite) ne sont soit pas indispensable pour mon usage je pense soit ont une utilité inférieur à celle proposé par les automatiques (adieu le démarrage en côte, adieu le fait de devoir toujours changer de vitesse, bonjour l’attention plus porté sur la route !). Mais du coup une grande question se pose, devrais je apprendre à conduire une automatique en France ou bien devrais je retenter la manuelle à mon retour ? Mystère …

Gallatin Park : C’est un parc qui se situe à 20 minutes de Bozeman, on y est allé avec Kelley mais n’étant pas une grande marcheuse et étant fatigué nous n’avons exploré qu’un petit bout et nous sommes allés voir une cascade que vous pourrez observé très bientôt ! A force de gambader à travers les rochers pour avoir un bon angle de vue, nous y sommes resté presque une heure (balade comprise). Je pense également que les parents seront ravies d’aller y faire un tour ! Il y a aussi un très beau lac, où quelques idées sympa me sont passé par la tête !

Barbecue Anniversaire : Anniversaire de Matt, Kelley m’a proposé de venir depuis je ne sais combien de temps mais visiblement ils ne doivent pas se parler vu la réaction qu’il a eu lorsqu’il m’a vu monté dans la voiture. Oui je vis avec toi, je viens à ton anniversaire ça me semble logique, m’enfin ça l’est peut être pas pour tout le monde ? Donc nous voilà dans un parc de Bozeman où l’on peut réserver un abri avec des tables et des bancs (ce genre de choses est très commun aux USA). Seulement voilà, 30 minutes après avoir débarqué, installé le barbecue et découvert que Matt était quarterback dans se jeunesse (Wow !) les nuages se font menaçants et commence à faire déferler leur fureur sur nous. Bien évidemment personne n’était vêtu pour l’occasion et nous nous sommes retrouvés à être tous congelés ! Heureusement que l’alcool réchauffe les convives pour qu’ils puissent tenir le coup, quand à moi j’ai fini dans la voiture avec le chien pour éviter de mourir de froid. Le soir c’était bar, alcool et musique … mais sans moi 😉 !

Badminton : Tout les lundis et mercredi c’est badminton ! Après avoir fait 2 séances je décide de prendre ma carte d’abonnement pour l’été. On joue avec les post doc et c’est la plus petite d’entre nous et la seule fille du groupe qui s’avère être la plus coriace ! Sinon on s’éclate bien, ça fait bouger bref que du bonus !

Lewis and Clark Cave : Encore une visite dans les hauteurs de Bozeman. Lewis and Clark étaient connu pour être des pionniers Bon je pense que c’est tout ce dont je me rappelle pour le moment ! Donc je vous dis à bientôt j’espère pour de nouvelles aventures !

Image

Stanford

Désolé pour le retard que j’ai pris, en ce moment j’ai énormément de choses à faire, je sors tard du labo (c’est pas toujours ma faute vous savez j’ai un post doc qui s’occupe de moi pour l’instant et on ne sait jamais quand il arrive et quand il part alors ça complique parfois), je dois organiser mon road trip et l’arrivée de Charlotte, apprendre le code de la route ici, réapprendre python, organiser mes expériences … fiou

Image

Californie et retard

Bonjour à toute et à tous !! Tout d’abord je tiens à m’excuser pour cette longue attente insoutenable sans donner aucune nouvelle ! Je suis vraiment malpoli et j’en suis désolé ! La raison pour laquelle je n’ai pas écris depuis longtemps c’est pour les simples et bonnes raisons que j’ai occupé mon temps libre pour faire pleins de photos et des voyages le week end. Mais rassurez vous je vais bien !

Je vous réserve une belle surprise puisque depuis quelques jours j’ai découvert le logiciel « LightRoom » que je ne peux que recommander aux photographes amateurs (les professionnels doivent déjà l’utiliser :p ), sans exagérer ce logiciel à changé ma façon de traiter, organiser, améliorer mes photos, il en vaut vraiment la peine, n’hésitez pas 😉 ! Qui dit logiciel pour traiter les photos, dis album sous peu ! En revanche l’apprentissage d’un tel logiciel devient rapidement chronophage comme vous avez pu le constater. Mais je vous promets un bel album bien retravaillé pour vous régaler les yeux ! Promis 🙂

Pour mon Tonton : Ces 2 semaines étaient plutôt tranquille, j’ai fait la découverte des gens du labo, je me suis retrouvé en plein milieu d’un déménagement (pas cool), mais j’ai retrouvé des copains français à moi qui était dans le coin (cool) et on a visité San Francisco sur 2 week ends (trop cool). J’ai pris plein de photos (cool) qu’il va falloir trier (moins cool) que je vous montrerais sous peu j’espère. J’ai fais le tour du campus également et j’ai acheté quelques souvenirs ! Je suis de retour à Bozeman où je vais travailler dans le nouveau labo sous peu !


On y est ! Enfin les nouvelles ! Malheureusement pour vous je n’ai pas de nouvelles histoire palpitantes à vous raconter. Ces 2 semaines en Californie ont été tranquille, les jours de semaine je partais le matin au travail en prenant le bus. Arrivé au laboratoire vers 9h nous étions toujours 2, autant vous dire que l’ambiance était plutôt calme avant 10h30. C’est en général à ce moment là que le laboratoire s’anime. Le laboratoire est disposé sur 2 étages (le 1er et le 3ème) ce qui en temps normal ne pose pas de problème. L’équipe est de taille moyenne (~20 personnes) et chacun ayant son propre projet je peux vous dire que ça file droit ! Le gros problème qui s’est posé pendant ces 2 semaines c’est le fait que j’arrive en plein déménagement du laboratoire … En effet ma maître de stage ayant déménagé à Bozeman, la moitié du laboratoire part avec elle (et je peux vous dire que c’est pas rien !) pour continuer les recherches. Ce déménagement amène donc une restructuration du laboratoire et une explosion de l’équipe qui sera dispersée un peu partout dans quelque temps.

Je découvre également les gens qui viendront avec moi à Bozeman, seulement 4 personnes dont 3 chinois ! J’envisage donc d’apprendre un minimum la langue quand ils débarqueront ça peut être rigolo ! Sur les 20 personnes du laboratoire, seul 4 vont venir à Bozeman ce qui veut dire que les 16 autres n’ont rien à m’apprendre, rajoutez tout le tohu-bohu d’un déménagement qui force les gens du laboratoire à préparer leurs affaires, frigo, solutions, cellules avant le grand départ tout en continuant leur manipulation ! C’est pas évident, du coup j’essaye comme je peux de m’incruster dans tout ça et d’en apprendre plu sur les sujets qu’ils abordent qui sont à mon sens très intéressant (et que je vous épargne pour les non biologistes). Autre fait intéressant, celui qui est censé s’occuper de moi un peu plus que les autres avait des horaires pour le moins … particulier, en effet il était connu pour débarquer au laboratoire à 12h minimum, autant vous dire que c’était la grosse éclate le matin à 9h quand je devais l’attendre pendant 3h ou plus parce que les autres pouvaient pas me prendre en charge.

Bon maintenant passons au positif ! L’ambiance du campus est extraordinaire je ne le répéterais jamais assez, c’est magnifique et ça reste pour l’instant le plus beau campus que j’ai eu la chance de voir, le ciel bleu et les températures chaleureuses joue également beaucoup, c’est ça l’ambiance Californienne. Le problème c’est que j’aurais beau vous raconter que j’ai adoré ça, je ne peux trop en dire plus (à part faire des pages et des pages de description mais on sait toi et moi que le but n’est pas de déclencher une guerre entre nous), c’est pour ça que je prépare mes photos pour vous faire partager un fragment de ce que j’ai eu la chance de vivre, ce sera plus parlant et plus agréable pour vous ! Bien qu’on soit en plein déménagement l’équipe est très sympa et je m’y serais plu je pense ! On sent vraiment que dans ce genre d’établissement, le niveau est différent des autres écoles, on a affaire avec des gens qui sont très bon dans leur domaine mais sans être non plus élitiste dans leur mode de vie, c’est à dire qu’ils ne vivent pas que pour le travail. La bonne humeur est omniprésente avec le duo de choc qui se trouve sur la même rangée que moi et je peux vous dire que c’est très agréable d’être dans un laboratoire avec une ambiance chaleureuse, avec des gens toujours prêt à vous filer un coup de main si besoin est. Car oui les gens n’hésitent pas à aider mais l’autonomie est primordiale ici, personne n’est derrière vous pour savoir ce que vous faites où si vous le faites bien.

Malgré les horaires exotiques du post doc, le déménagement et l’occupation de tout un chacun, j’arrive quand même à trouver le temps d’apprendre les bases et de m’intéresser à des techniques qui sont à la pointe de la technologie actuelle (pour ne pas citer le fameux CRISPR-Cas9 qui m’a littéralement donné envie d’apprendre à l’utiliser). Les projets de chaque post doc venant à Bozeman est intéressant et je me rends compte qu’on attends de moi de trouver mon propre sujet pendant ce stage. Je vous l’avoue, j’ai toujours eu des stages d’une durée inférieur à 3 mois, ce qui fait qu’en général on nous place sur un projet en cours déjà bien définie, alors que là c’est une autre paire de manche et faut se creuser les méninges. Je pense passer un mois à travailler avec les post-doc pour me mettre dans le bain et ensuite je déciderais de suivre une piste que je trouverais intéressante (si j’en trouve une !).

Je tenais aussi à préciser que dans le laboratoire il existe des phénomènes, notamment un allemand né à Cuba ayant réussir à faire son PhD à Stanford en 2 ans et demi sans être accompagné (équivalent à la co-tutelle chez nous donc il évite de se taper les 6-7 ans) tout en restant sociable et agréable sans être un acharné du travail ! Pendant mon court mais intense séjour ici, j’ai également fait la connaissance de Benjamin, un étudiant de mon âge avec qui nous discutons de tout et de rien le midi mais surtout de nos différentes cultures, y a pas mieux pour pratiquer l’anglais !

Mais la plus intéressante partie de mon séjour reste la rencontre avec l’ancien président du BDE Bio Jérémy ! Ce furent donc des retrouvailles poignantes après quelques années d’absence, que le monde est petit ! J’ai également fait la connaissance d’Alexia sa copine. Nous avons décidé de passer les 2 weeks ends à visiter la région en faisant un échange de bons procédés, je partage mon foyer, ils partagent leur voiture et c’est ainsi que chaque matin nous avons vécu dans la peau d’agents secrets pour éviter de se faire repérer en allant petit déjeuner. Le plus drôle reste encore le moment où nous avons du franchir le poste de sécurité (étape qui ne m’était pas venu à l’esprit lors de l’invitation), mais si une des personnes résident alors pas de problème ! Ouf … soulagé ! Nous avons passés nos week end à San Francisco et je vous laisse imaginer ce que 3 photographes amateur peuvent faire de leur journée quand ils sont réunis dans des lieux touristiques. J’ai donc encore une fois pleuré toute les larmes de mon corps en voyant le nombre de photos à chaque fin de journée.

C’est drôle de remettre les pieds dans une ville qu’on a visité y a quelques années. J’ai l’impression de refaire le même trajet à chaque fois ^^ ! Nous avons donc visité la ville en large, en long et en travers. Arrivé à Pier39 nous sommes allés saluer les phoques, admirer Alcatraz et le Golden Gate de loin, puis en passant par Chinatown nous avons mangé chinois (you don’t say ?) avant d’atterrir à Union Square. De là nous avons vu l’arrivée du Cable car (vous savez le fameux moyen de transport à San Francisco) avant de passer faire un tour dans le quartier des musées. Nous sommes montés sur Lombard Street, avons longé le quartier Italien, fait un tour du côté de Alamo et en fin de journée nous sommes montés en haut de Twin Peaks, les fameuses collines qui donnent vu sur la ville entière, mais le terrible fog nous a frappé … impossible de voir plus loin que ma main. C’est donc déçu que nous rentrons au foyer.

Le lendemain rebelotte, San Francisco again. Mais cette fois nous partons dès le matin à Twin Peaks pour ne pas se faire avoir 2 fois. Et quelle vue mes amis !! Mais les photos vous parleront plus. Nous nous baladons dans la ville avant de visiter le Golden Gate et les plages qui le borde. Nous avons ensuite rendez vous avec Benjamin pour assister à l’événement le plus WTF qu’il m’ait été donné de voir : Honky Jesus.

En gros pour faire simple, vous prenez un parc gigantesque, vous prenez le dimanche de pâques, des hippies, un événement dérivé de la gay pride qui consiste à s’habiller en Jésus sous toute ses formes vous passez sur une scène pour vous présenter en 2 mots et vous avez les résultats à la fin. Jamais je n’ai vu pareil spectacle ! Déjà le parc était bondé de monde, mais les Jésus qui étaient présentés était tous plus « OMG » les uns que les autres. Difficile de faire des photos avec tout ce monde mais les plus remarquables furent : Santa Christ, Twerking Jesus (le grand gagnant), Bicycle Jesus (vélo en forme de croix fait maison) et Funky Jesus (Avez vous déjà vu Jésus jouer de la guitare électrique avec une croix en bois grandeur nature ? Et bien moi oui ! 😀 ).

Après ça nous repartons pour Palo Alto pour réattaquer la semaine. Cette semaine qui sera d’ailleurs aussi calme que la 1ère donc j’attaque par le 2ème week end. Une fois encore j’héberge Alexia et Jay pour 1 jour cette fois, nous préparons notre samedi pour aller dans un parc à coté de San Francisco. Malheureusement pour nous, le monde entier y va aussi. Nous décidons de rebrousser chemin et de changer nos plans. Au final ce sera prise de vue du Golden Gate (encore ? oui mais d’un point de vue différent) avec une magnifique vue de la ville.

Pour aller manger c’est la galère, tout les restos du coin sont fermés. Pas de bol, nous sommes donc obligés de marcher jusqu’à une pizzeria qui avait l’air d’avoir du succès, avant de repartir dans la ville. Pour terminer la journée nous sommes partis au jardin botanique japonais qui se trouve dans le Golden gate park (Parkception). Un endroit très relaxant où nous avons trouvé un tas de personne asiatiques qui visiblement avait l’air d’être habillé pour leur bal de promo (c’est la fin du semestre aux US). Après avoir repris la route je dis au revoir une dernière fois à mes invités, avec qui j’ai passé de très bon moments et si c’était à refaire je le referais !

Dimanche je vais vous la faire courte, j’ai visité le campus tout l’aprem au soleil, j’ai pris 300 photos et maintenant faut que je les trient. J’ai même réussi à prendre des photos du campanile (ou de la grosse tour c’est pareil) qui se trouve à Stanford, je vous ferais un jolie panorama (si je me suis pas trop foiré). J’ai également fait le tour de la boutique pour acheter quelques souvenirs pour la famille !

Le départ s’est effectué Mardi, je dois être à l’aéroport pour 10h25 (décollage). Je décide donc de m’y prendre à l’avance et je regarde les horaires de bus/train pour y aller … Hum si je prends le bus je vais poireauter pendant le changement. J’opte pour la navette gratuite que l’on me propose, 8h30 ou 7h15 ? 7h15 comme ça mon trajet sera plus rapide et pas de risque ! Sauf que le train est à 7h35 … ça fait court mais je me connais je peux le faire (toi même tu sais 😉 ) ! Ni une ni deux, je suis levé, je rends la carte, mets les valises dans le coffre et là … surprise je ne suis pas le seul à prendre la navette, je suis accompagné de 2 vieux qui vont à l’hopital … avant mon arrêt ! Je ne perds pas espoir, il est 7h30 quand la dame me dépose à la gare. Vite je dois traverser, je saute, je vole, je cours et j’atteins l’autre partie du quai pour être du bon côté. Oh mon dieu il faut prendre les billets, mais je ne connais rien au machine et je n’ai que 2 minutes ! Vite toi inconnu, aide moi ! Merde la machine est cassé et n’accepte pas les billets ? J’entends le train qui arrive, vite la 2ème … ouf elle accepte les billets !! J’arrache le ticket de la machine et je saute dans le train à moitié en marche !! (Je déconne Maman il était à l’arrêt t’inquiètes pas)

Bon un peu de repos avant de changer de station. Encore d’autres ticket … j’y comprends rien moi ! Bon je demande aux gens derrière moi et par chance l’un d’eux va aussi à l’aéroport ! C’est ainsi que je fais la connaissance d’Alex un jeune informaticien provenant de Chicago qui est venu travailler dans la Silicon Valley pendant quelque temps et qui repart bientôt chez lui ! On sympathise rapidement et me laisse même son adresse email, dès fois que je sois dans le coin un de ces jours ! Trop sympa ^^

Finalement je n’aurais pas de soucis d’aéroport cette fois ci et me voilà de nouveau à Bozeman !

Image

7 ans plus tard, des au revoir et une maison bleu adossé à la colline !

Ça y est … c’est déjà fini 😥 , à peine arrivé que je dois repartir … enfin je tiens à te dire que ces 3 jours étaient fantastiques et que je ne les oublierais pas de sitôt, merci de t’être occupé de moi ! Merci pour tout Tonton tu es génial ne change pas ! J’espère te revoir très bientôt 🙂 !

ATTENTION : Cette article est un énooooorme pavé qui résume ma semaine, vous aurez de quoi faire mais je vous mets encore des photos pour me faire pardonner 🙂

Pour mon Tonton : Semaine chargé en émotions, j’ai pas réussi à échanger mes travellers à Bozeman, je me suis séparé de Tonton Marco, j’ai pris l’avion pour la Californie, côtoyer une passagère à la lecture érotique, découvert la ruine qu’était le taxi, ma chambre d’hôtel, l’ancienne équipe et le laboratoire de ma maître de stage. J’ai vécu dans la crainte d’être sans argent liquide. J’ai su que je voulais vivre et étudier à Stanford après avoir revu le campus, j’ai ouvert un compte en banque que je fermerai dans 2 jours, j’ai commencé à maniper, je réalise enfin que je travaille sur le sujet qui me plait, j’ai fait un barbecue et une fête avec l’équipe, j’ai revu un collègue de la fac et je pars pour San Francisco ce week end !!


Lundi : Lever à 10h ! Bagage : check, ordi : check, téléphone : check, cerveau : check ! Ok bon ben prêt à partir alors. Nous profitons de notre avance pour aller payer l’amende ce qui nous permet de nous familiariser avec la poste, utile pour les colis/lettres que je devrais envoyer prochainement. C’était la partie facile, maintenant on cherche une banque pour échanger les travellers (ce sont des chèques d’une valeur de 50/100$ qui ne s’échangent que dans certains magasin style carrefour ou bien dans des banques). Force est de constater qu’aucune banque à Bozeman ne veut échanger des travellers sachant qu’il n’existe pas (ou presque pas) de « grosses » banque, seulement des banques régionales. Ils sont bien gentils mais moi j’ai pas envie d’ouvrir un compte comme ça à l’arrache !

Faut pas trop traîner alors nous voilà sur la route de l’aéroport histoire de pas s’y prendre au dernier moment. Après un dernier au revoir, je laisse mon Tonton à « Bouzeman » en espérant qu’il s’en sortira sans moi (je ne sais pas comment il va faire sans son copilote hors pair).

N’ayant pas pu échanger mes travellers, je dois me débrouiller avec le liquide que j’ai et ça commence bien, je dois déjà payer 25 dollars pour ma valise dans l’avion. Espérons que je n’arrive pas à court avant de trouver une banque là bas ! Mon trajet c’est Bozeman –> Salt Lake City –> San Francisco ! Après un au revoir Skype avec ma chérie me voilà dans l’avion, puis à Salt Lake où je m’offre un kebab grecque qu’un inconnu me paye, inconnu car en repartant avec mon sandwich dans la main je trouve 14 dollars par terre. Je tente en vain de les rendre à son propriétaire mais les quelques personnes que j’interpelle ne semble pas avoir perdu l’argent. La dernière me conseille donc de le garder. Merci à toi inconnu !

Dans l’avion pour San Francisco ce sera dodo, sudoku et ma voisine s’avère être une lectrice passionnée de « Stolen Pleasure » un livre « érotique » (ptet un peu plus) d’après les quelques passages que j’arrive à lire. (J’aurais peut être du lui demander de me le prêter). Une fois les pieds sur terre, je me dirige pour prendre un taxi. C’est la première fois que je prends le taxi et la dernière surement, les prix sont exorbitant pour faire 30 minutes de trajet (San Francisco –> Palo Alto) je dois payer 75$ + des charges de je ne sais où ce qui me revient à 113$ le trajet ! 113 $ !!!!! Heureusement que mes frais sont remboursé, m’enfin j’ai presque plus de liquide moi !

J’arrive donc à la résidence on me file une carte magnétique, on m’indique que j’aurais un petit déjeuner offert le matin et qu’il existe un bus + une navette spécifique qui nous amène dans Stanford si on prévient à l’avance. Je visite donc ma chambre, pas mal du tout, pas très grande mais y a tout le confort nécessaire, seulement je suis arrivé tard et il n’y a rien à manger ici le soir. Je vais voir l’accueil et on me dit qu’il existe un restaurant mexicain pas trop loin et également un supermarché. Sinon je peux commander à manger. J’hésite donc longuement à prendre à manger par téléphone ou aller faire mes courses dans la nuit … Finalement ce sera les courses dans la nuit, l’aventure j’aime ça !

Bon je vous cache pas que je galère un peu au début et que je suis pas super rassuré de me taper 15 minutes de marche dans le noir, mais il fait bon et le coin semble plutôt sécurisée, alors c’est parti ! Après avoir un peu galéré je trouve finalement le centre commercial caché au milieu de tout un tas de trucs (station essence, restaurants, …). J’achète de la soupe Campbell (la fameuse), un paquet de Doritos au nachos (miam), de biscuit (Oreo blanc doublement fourrée … aaaaah !!), quelques tomates, des poires et une boîte de tamp… euh non qu’est ce que je raconte moi ! Arrivé à la caisse je leur demande si ils prennent les travellers check, attention accrochez vous à la réponse : « Oui mais pas le soir ». WTF ? Vous vous foutez de ma gueule ? C’est comme si je disais « Désolé je paye pas mes courses quand il pleut, quand il fait plus de 27°C ou quand un poulet traverse la route », qu’est ce c’est que ces excuses à la con ! Enfin bref me voilà encore allégé des quelques dollars qu’il me reste.

Pour le retour j’arrive à chopper le dernier bus et me voilà à la maison. Je me prépare la soupe en conserve (oui c’est en conserve Campbell) et là surprise, le truc qui coule n’est pas du tout liquide on dirait un espèce de vieux flanc … bref je le passe au micro-onde en espérant que ça se liquéfie. Mais même 3 minutes ne suffise pas pour en venir à bout, j’espère au moins que ça sera pas trop dégoûtant. Mauvaise pioche, c’est vraiment pas bon mais j’ai que ça alors je fais pas le difficile, ce qui me fait mal au cœur c’est de savoir que j’en ai acheté 5 à Bozeman qui m’attendent bien au chaud dans le placard 😥 ! Allez un épisode de Game of Throne et au lit. Et quel épisode mes aïeux !! 😀

Mardi : Deux indiens, un chinois et un français entre dans une voiture … ça pourrait être le début d’une blague mais c’est en fait le début de ma journée. Levé à 7h30 (duuur), une douche et direction le petit déjeuner rapidos. Jus d’orange et muffin et hop me voilà déjà dehors à attendre le bus … qui ne vient pas. Tiens un panneau ? « En raison de travaux l’arrêt de bus est déplacé un peu plus loin ». Fuuuuuuuuuuuuuuuuuck ! J’aperçois 3 hommes garés sur le parking qui commence à sortir leur voiture. Allez je me lance ils vont surement à Stanford ! Bingo ils acceptent de me prendre avec eux ! Ce sont des ingénieurs qui bossent à Washington DC (géographiquement à l’opposé de la Californie) qui viennent pour une conférence ici, ces derniers me déposent pas loin de leur bâtiment. Une longue marche à travers le campus s’impose alors. Je ne saurais que plus tard que le campus fait 32km² !

A peine descendu de la voiture que j’en ai plein les yeux, le campus est impressionnant, je n’ai pas de mot pour le décrire, je l’ai visité rapidement il y a 4 ans mais ça n’a rien à voir, c’est gigantesque avec de la végétation partout, du gazon vert, des bâtiments magnifiques, le climat est parfait : ciel bleu, pas trop chaud, petit vent frais, oh mon dieu !!!! C’est ici que je veux passer une partie de ma vie !

Après m’en être mis plein les mirettes, pris quelques photos, je me rends finalement au laboratoire après 15 minutes de marche cuisante sous le soleil californien ! J’essaye 1, 2, 3 portes avant d’en trouver une qui ne nécessite pas de badge, puis j’arrive finalement dans la laboratoire où je découvre les quelques membres de l’équipe. On me fait faire la visite des quelques pièces importante et on m’explique que le gars avec qui je vais travaille ne vient qu’à partir de 11h/12h. Ça ne m’empêchera pas de me lever à 7h30 ! Je fais également la connaissance d’un garçon de mon âge, nous sommes donc les plus jeunes.

C’est l’heure de la pause déjeuner, on sort sous le beau ciel bleu et les températures chaude de la Californie, parait que c’est comme ça tout les jours (ou presque). La cafétéria est en fait un self cuisine du monde avec une terrase donnant sur un jardin fermé … Dur de retourner travailler après s’être posé là 😥 ! J’en profite pour skyper rapidement quand arrive les gens du laboratoire qui vont déménager avec moi. Pour info l’équipe est constitué de 20 personnes et 4 d’entres elles vont partir à Bozeman. Les autres devront trouver un autre laboratoire. Mon équipe sera majoritairement constitué de chinois (ça me change pas trop me direz vous je commence à avoir l’habitude) puisqu’il représente 3 personnes sur 4 !

Depuis le laboratoire on peut apercevoir la verdure du campus et les arbres gigantesques qui jaillissent du sol, on se croirait en pleine jungle c’est top ! La journée se termine et me voilà dehors à chercher un arrêt de bus … c’est pas gagné mais le climat est tellement bon que je peux bien me permettre de flâner et de glandouiller sur la pelouse le temps de trouver un arrêt de bus non ? Finalement j’arrive à trouver, rentrer chez moi et par curiosité je monte au 3ème étage qui contient une salle de sport : vélo, pédalier, rameur et tapis de course avec une télé dans la salle. Pour rigoler je décide de faire du tapis de course et finalement je me prends au jeu. C’est décidé pour perdre la brioche après le boulot j’irais faire de la course à pied ! Le soir se termine sur des restes de courses à savoir des tomates et c’est tout !

Mercredi : Debout au levé du soleil, petit déjeuner et direction le bus ! C’est serré mais je choppe le bus cette fois ci. Arrivé au campus sur les coups de 9h c’est encore un paysage magnifique et un ciel bleu qui s’offre à moi. J’en profite pour faire un tour rapidement et aller chercher les banques parce que je commence vraiment à être en rade de liquide. Seulement elles se situent à l’autre bout de mon laboratoire, alors c’est parti pour la balade : la place principale est gigantesque, ils ont même une grande église situé juste à côté avec des écureuils qui se promènent d’arbre en arbre.

Une fois arrivé on me dit : « Non désolé il faut ouvrir un compte », c’est pas vrai ! Encore ? Bon je test la banque des étudiants qui n’ouvre qu’à 10h … encore 30 minutes à patienter, bon autant écrire mon récit je gagnerais du temps. C’est l’ouverture et c’est également rebelote, pas de compte, pas d’échange … je retourne donc dans la 1ère pour savoir comment ça se passe et on m’explique que je peux ouvrir un compte sur rendez vous sans frais les 3 premiers mois, verser la somme minimal, échanger mes travellers et récupérer ce que j’ai mis sur mon compte la semaine prochaine. Donc demain c’est parti pour la paperasse … j’aime bien essayer de réaliser des choses essentiels pour la 1ère fois mais pas dans mon pays d’origine : obtenir mon permis de conduire, ouvrir un compte en banque, … ce sera quoi le prochain truc ? Payer une facture ? Essayer de me marier aux US ? Faire des gosses Oo ????

La journée passe sans que celui qui s’occupe de moi ne se pointe, je regarde donc ce que les autres font pour en apprendre un peu plus et je fais mes petits trucs dans mon coin. L’étudiant en master Ben me montre ce qu’il fait : dédifférenciation de biopsie de peau humaine en cellule iPSC pour les retransformer en cellule de leur choix.

Tout ça me ramène 7 ans en arrière, à l’époque du lycée. Nous avions cours d’SVT et mon professeur Mr. Vandersyppe était rentré dans la classe encore plus joyeux que d’habitude et avait décidé de nous raconter l’incroyable découverte du Dr. Yamanaka avant de commencer le cours : être capable d’inverser le processus de différenciation d’une cellule pour la ramener à l’état de cellule pluripotente. Je pense qu’à ce moment là une bonne partie de ma classe devait être en train de rêvasser ou de regarder par la fenêtre, mais je me souviens que moi j’avais les yeux qui pétillaient, je trouvais que c’était de la science fiction et je savais qu’un jour j’aurais envie de faire ça. Et ce jour est finalement arrivé 😉 !

Finalement je vais manger un morceau avec mon collègue et on en vient à parler de tout, de rien et d’alcool. Encore quelqu’un qui n’en revient pas et qui voudra faire comme les autres. Du coup ça vaut peut être le coup de se mettre une grosse mine pour dégoûter tout les français qui attendent ça depuis trop longtemps de voir ma 1ère cuite 😀 !?

Finalement comme Ninuo (celui qui s’occupe de moi) ne se pointe pas je décide d’aller voir ce que ça donne un cours en amphi à Stanford. Les salles sont énormissimes et j’assiste au cours de biologie comportementale de Robert Sapolsky dont la barbe ferait pâlir Clément Viguier (vous pourrez voir qui c’est vu qu’il a un article wikipédia qui lui est dédié, comme beaucoup de professeur ici) ! Comme c’est en amphi le cours a commencé sans nous et il m’a fallu un bon quart d’heure pour commencer à comprendre ce dont il parlait.

On sent que les cours ici n’ont rien à voir, mais alors rien à voir avec les nôtres. On sent que le professeur a de l’expérience dans la discussion et l’enseignement, il semble posé, connait son cours sur le bout des doigts, ne nécessite aucune diapo, interagit souvent avec son public de manière à favoriser l’échange, les étudiants sont beaucoup plus volontaires pour répondre au question du professeur et chaque réponse est justifié par le professeur qu’elle soit valable ou non. Mais ce qui m’a le plus marqué c’est l’échange professeur/public, en effet l’humour est présent tout au long du cours ce qui installe une atmosphère beaucoup plus relaxante, les élèves peuvent parler entre eux mais ceux qui choisissent de le faire le font assez silencieusement pour ne pas déranger le cours. Cela dit les étudiants qui sont ici le sont surement pour une raison, de même pour les professeurs donc c’est normal que ce soit différent de notre système. En plus c’était une « Lecture class » donc quelque chose de plutôt cool d’après ce que j’ai compris.

Fin d’après midi, Ninuo revient au laboratoire et on termine les expérience, transformation bactérienne (pfiou ça fait un bail), incubation pour la nuit et hop c’est la fin de la journée. Reprise du bus, toujours pas un rond donc les courses attendront demain. Une fois arrivé à la maison je retourne à la salle de sport bien décidé à profiter qu’il y en ait une avant de repartir (oui je pourrais courir dehors mais en général je rentre tard et la nuit tombe). Du coup je profite pour faire ma petite installation personnel en branchant l’ordinateur sur la télé, comme ça je me fixe un temps précis pour courir : celui de la série que je regarde. Heureusement pour moi je regarde « Malcolm » donc 20/22 minutes de course à pied. Je commence en général à 3 miles/h (~4,5 km/h) et j’augmente tout les 0,1 miles de 0,1 miles/h puis arrivé à 1 miles parcouru je rajoute 0,2 miles/h. Le temps de la série j’ai parcouru 1,3 miles (soit 2,1 km en 20 minutes) en atteignant une vitesse de 6 miles/h (~9km/h) à la fin. Je suis surement une honte comparé aux triathlètes de Sartrouville 🙂 !

J’ai décidé de mettre à profit les quelques mois sans voir Charlotte pour avoir une tablette de chocolat (comme Rune si ce n’est mieux !) je sens que ça va être dur vu comment je galère xD !Avant d’aller dodo, une bonne douche, je descend dans la salle du petit déjeuner, je tente de grapiller un bagel qui trainer avec de la crême et je vais manger mon butin dans ma chambre avant de m’écrouler dans mon lit !

Jeudi : Pareil qu’hier sauf que cette fois je décide de rater le bus pour prendre le suivant et profiter de mon petit déjeuner ! Après tout personne ne m’attends à cette heure là puisque j’ai rendez vous à la banque ! Hum … ça fait du bien de pouvoir manger le matin et d’avoir tout, tout prêt ! Allez hop dans le bus et direction la banque où je suis accueilli comme un prince (même si je pense que c’est comme ça partout) pour ouvrir un compte. Ça m’a pris 1h pour donner mes infos, signer 35 papiers, répondre à des questionnaires, être sur que je récupérerais la totalité de mon fric et que je pourrais fermer le compte sans encombre. La dame qui s’est occupé de moi était très gentille et pour passer le temps j’ai réussi à lui faire raconter sa vie, alors en gros sachez qu’elle a fait de la biologie (elle voulait travailler dans la dermato) mais finalement ça lui plaisait pas d’attendre 3 plombes pour monter dans son boulot alors elle est passé par la banque, t’as juste besoin d’un peu de chance et d’une formation sur le tas !

Après lui avoir posé un tas de question du genre : « Je peux fermer mon compte sans frais ? », « Je dois rien payer hein ? », « Vous allez me donner tout mon argent ? », « Non mais vraiment ? », « Sinon je paye rien ? », « Vous êtes sûre ? », « Vraiment sûre ? », « Donc je paye rien ? », « Je paye rien ? », « Je paye rien pas vrai ? » elle me confirme que je ne payerais rien mais qu’il faut foutre 100 dollars sur le compte que je ne peux récupérer que d’ici 2 jours. Je dois aussi compléter des formulaire en expliquant notant mes intérêt de 1 à 5 : économiser pour la maison, la retraite, les études, épargner … Je réponds donc un peu au pif en lui disant de pas trop en tenir compte vu la quiche que je suis ! Pareil dans les choses hyper utile ils me filent 2 chéquiers et une carte bancaire alors que je remballe tout dans 3 jours … mais bon c’est la procédure alors on est obligé de faire tout ces trucs (débile dans mon cas). Je lui ramènerais donc la carte bancaire quand je la recevrais. Finalement après 1h j’en viens à bout et je récupère du liquide !!! Ce soir c’est la fête on va pouvoir acheter à manger ! En plus j’ai même fait changer ma petite monnaie (ça pèse rapidement 1 kilo ces conneries).

Une fois les poches remplies me voilà de retour au laboratoire. Rien de nouveau j’essaye toujours de voir et d’apprendre ce que chacun fait. Comme mon tuteur est pas là je commence sans lui puisque c’est pas très long. Puis arrive la pause déjeuner, comme à mon habitude je vais manger avec Ben pour midi, un reste de nouille et une banane pour aujourd’hui !

La discussion d’aujourd’hui porte sur l’université et l’admission je vous passe les détails pour cette fois (Merci mon dieu !!). On repart au labo, on finit les manipulations et s’ensuit alors une réunion pour expliquer comment le laboratoire va se vider de son matériel, je me rends compte que le départ de ma maître de stage à provoqué une tempête dans le laboratoire, tout va changer, tout doit être remplacé, c’est le grand ménage ! Puis c’est le retour a la maison, course à pied et dodo.

Vendredi : Aujourd’hui lever de bonne heure, je décide de prendre quelques photos (pas trop du campus désolé ! ce sera pour bientôt promis !). Je tente des styles qui m’obligent à ramper par terre, j’évite donc de le faire aux heures de pointes pour pas me faire marcher dessus. Arrivé au labo, pas grand monde nous ne sommes que 2. Heureusement je peux maniper !! Obligé de prendre les devants vu que le post doc débarque a midi. D’ailleurs il s’est mélangé les pinceaux et maniper dans la panique c’est jamais très bon. Cette fin de semaine est un peu spécial puisque je reçois la visite de Jay, le président du BDE de ma fac (ce qui nous ramène 4 ans en arrière !) qui se trouve également en Californie pour son boulot.

Je regrette d’avoir mangé mexicain ce midi (n’apprendrais-je donc jamais ?) … d’ailleurs la discussion d’aujourd’hui portait sur les cuisines du monde et Ben ne nous place que second après l’Italie !!! Scandale >< !! D’ailleurs il trouve notre cuisine « fade » (ayant des origines mexicaines) et pas très difficile à faire (l’explication de la pissaladière était un mauvais exemple je l’avoue). Il ose me demander ce qui peut battre la pizza ? J’en suis tellement abasourdi que je ne sais pas quoi répondre, de toute façon il faut goûter la cuisine française pour comprendre et toc ! Enfin c’est toujours drôle de discuter de nos cultures autour d’un bon repas, ça l’est encore plus quand les collègues chinois s’en mêlent aussi !

L’après midi est également rythmé par un barbecue organisé par l’équipe en l’honneur du départ de certains pour le Montana ! C’est donc entre convivialité, gâteaux, cup cake, hamburger, jus d’oranges et rires que l’après midi se termine. Je rejoins donc Jay et sa copine importé de France avant de terminer dans un Panda express (fast food chinois). En voiture pour retourner à la Guest House où j’ai peur de ne pas pouvoir les faire entrer. Finalement le garde ne s’interpose pas et nous voilà arrivé dans la chambre, séance fitness, douche et papotage seront au rendez vous. Mais il est temps d’aller au lit, le week end promet d’être riche en émotions car demain nous partons à San Francisco 😀 !!!

Je vous embrasse !

Image

Le tahitien fait du ski !

J’ai pris un peu de retard dans la rédaction du blog du à mon voyage en Californie. Alors avant de rédiger cet article, sachez que je suis bien arrivé et que j’ai commencé mon boulot à Stanford ! Tout va pour le mieux ici 😉

Je vous ai mis plein de photos pour compenser !

Pour mon Tonton : Le laboratoire était vide vendredi, j’ai retrouvé Marco qui s’était perdu, on a mangé un morceau, trouvé une amende sur sa voiture, fait les courses, mangé 500g de glace remplie de cochonneries (et de fruits maman t’inquiètes pas) et discuté de la vie en jouant à la console. Samedi on est partit faire du ski dans la station la plus proche, il faisait beau puis moche puis on s’est pris la neige, il y avait pas grand monde alors on s’est éclaté, puis en rentrant on a galéré comme pas possible car pas de pente et neige qui colle. En rentrant on est allé au MSU pour voir une fête d’indien, magnifique des danseurs avec des beaux costumes et des stands farfelus ! Dimanche on a réitéré mais cette fois ci avec un beau ciel bleu et toujours personne, on a mangé au steakhouse le soir pour notre dernière soirée, j’ai testé la margarita (ça va c’est pas trop dégueu) et je suis monté sur une voiture qui s’est mise à démarrer … sans conducteur !


Vendredi : Métro, boulot, dodo, rien de nouveau sur le soleil de ce côté là. En arrivant au laboratoire cependant une atmosphère de solitude envahit cependant le laboratoire. Pourquoi n’y a t’il personne ? Après diverses recherches, la réponse émerge d’un coup : aujourd’hui c’est le « graduate day » et non ce n’est pas la cérémonie des jets de chapeaux, qui elle s’appelle « Graduation day » a ne pas confondre (comme moi).

Du coup tout les étudiants du labo (soit une bonne majorité) sont partis assisté à cet événement qui consiste à parler des différentes sections et de ce qu’il se passera dans les années à venir (amélioration, programme, …) d’après ce que j’ai compris. Quand arrive l’heure de la pause déjeuner me voilà de retour au self en espérant croiser le tahitien que j’attends depuis 24h déjà. L’heure tourne et je ne le vois toujours pas arrivé. C’est pas possible je me serais encore gouré dans les horaires ? Forcé de revenir au laboratoire, je découvre sur mon PC un message skype du style : « Sos, je suis perdu vient me chercher ». Enfin ! Ni une, ni deux, la selle sous les fesses, les pieds sur les pédales, 2 minutes de trajet, filant comme le vent et me voilà arrivé devant mon Tonton en retard mais bien vivant !

Je me charge donc de lui faire visiter rapidement les quelques bâtiments qui se trouvent à côté de mon lieu de travail et le plus important, le self ! C’est donc sur un bon burrito que celui ci termine son repas avant de me raccompagner au laboratoire. Le laboratoire étant vide depuis ce matin, on m’a donné congé pour la fin de la journée, ce qui me permet d’apprécier pleinement la visite de Tonton Marco à Bozeman ! Quelle ne fut pas notre surprise en retournant à la voiture que de voir une amende déposé discrètement sur le coin de l’essuie glace … (Il s’était garé sur le parking du campus alors qu’il faut une autorisation spéciale) Bon ça commence bien !

Nous voilà donc de retour sur le chemin de la maison profitant de la voiture pour faire quelque courses … et ça devient rapidement la débandade ! Etant venu acheter quelques fruits et légumes je me retrouve rapidement à acheter des conneries « 2 pour le prix d’un ». Me voilà donc chargé de crackers, gateau et autre préparation culinaire pour le moins non grasse (j’ai craqué pour une mixture muffin banane/noix). Après cet effort intensif, rien de tel qu’une petite récompense et c’est dans le magasin « Frozen Yogurt » (dont j’ai expliqué le fonctionnement quelques articles plus bas, vous savez les glaces au poids), que nous nous arrêtâmes pour combler nos ventres criant famine. Pour moi ce sera vanille/fruits rouge avec surplus de fraises, framboises, kiwi, perle de mangue, sprinkles (désolé je connais pas le mot en français c’est les paillettes en sucre coloré) cheesecake, (pirouette) cacahuète, caramel et le traditionnel mais indispensable bonbon ! De quoi faire palir un anorexique !

Finalement nous voilà arrivé à bon port et Marco peut enfin visiter ma piaule ! Après avoir fait la connaissance de Koda (le chien des hôtes), celui ci décide de l’adopter malgré lui (d’ailleurs Nadine vérifie bien son sac quand il rentre tu pourrais avoir une surprise :p ). J’ai pu essayer de conduire (sur 50m je vous rassure et dans le quartier donc pas de voiture) la voiture de location et je peux vous dire que les voitures automatiques ça n’a rien à voir avec les manuelles. C’est beaucoup mieux une automatique !!!! (Attention les rageux des voitures manuelles m’attendent au tournant)

A mon tour de visiter sa chambre d’hôtel où nous rattraperons le temps perdu à discuter de la vie en jouant à la console. Je me sens vraiment privilégié de pouvoir avoir mon Tonton pour moi tout seul, lui qui est d’habitude si loin, j’aurais pas la chance de faire ça tous les jours. Je suis vraiment chanceux …

C’est pas tout mais nos ventres gargouillant, nous décidons de nous diriger vers le centre ville pour manger un morceau ! Sauf qu’il est presque 22h00 et que les restaurants ferment bientôt ! Alors ce sera le restaurant de la dernière fois avec musicien et country music en plus ! Et sur 2 hamburgers/frites nous terminerons la soirée !

Samedi : Aujourd’hui c’est ski ! Il fallait bien que j’y aille avant de partir de Bozeman et c’était l’occasion ou jamais ! J’emprunte les affaires de Kelley, c’est à dire un magnifique pantalon orange fluo que vous aurez la chance de voir plus bas. Et oui je rentre dans un pantalon de mannequin !! Et toc, jaloux de mes fesses ? La station est à 30 minutes d’ici et ça me permet de voir les paysages de Bozeman : champs, vaches et montagnes à pertes de vues jonchés de jolies maisons un peu partout !

Nous voilà donc à Bridger Bowl l’une des 2 stations du coin, Big Sky étant la plus grosse mais également la plus loin et la plus cher, nous avons opté pour l’autre. Après avoir loué l’équipement manquant nous voilà plan en main et forfait en poche sur les pistes enneigées !! Il fait un temps magnifique, la neige est plus que correct pour le dernier week end d’ouverture et personne sur les pistes ! Le rêve !

La journée se passe sans problème jusqu’à 15h, où une tempête de neige s’abat sur nous ! Les flocons commencent à se ramener en bande organisé et nous voilà rapidement submergé ! La station n’est pas exceptionnellement grosse (équivalent Isola 2000/Auron/Valberg je dirais) mais les pistes sont très agréable à descendre (quand elle ne sont pas noires ou couverte de bosses), vu que personne n’est dessus ce qui nous laisse l’embarras du choix. Chaque descente nous rappelle un peu plus que la tempête est là, en fouettant nos visages et nos joues qui finissent par rougir un peu plus à chaque fois.

Il est temps de quitter la station et de choisir une dernière piste. « Euh … celle là ? » proposais-je, « Ok moi je te suis » répondit il, furent les dernières paroles qui nous menèrent à notre perte. Nous ne savions pas encore dans quel calvaire nous mettions les pieds à cet instant, mais nous étions sur le point de le découvrir. En effet après une descente rigolote, s’ensuit une piste plate et sans fin … la neige tombant à gros flocon commence à recouvrir la station et le mélange des deux crée une espèce de colle qui nous freine encore plus. Ce fut donc un moment de galère interminable.

Alors qu’on y croyait plus, voilà enfin de la pente, et en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire (ou en moins de temps qu’il nous a fallu pour traverser cette piste plate collante) nous voilà au pied de la station prêt à rendre le matériel et à reprendre la voiture. En rentrant je peux lire un mail envoyé par ma maître de stage m’expliquant qu’il y a une fête « Pow-Wow » au campus et que je devrais y aller si je n’en ai jamais vu avant. Alors ni une ni deux nous y voilà ! Cette fête prends place dans le même endroit que le rodéo de la semaine d’avant et à peine après avoir franchi les portes c’est un spectacle qui s’offre à nous : une centaine d’indien tous de tribus plus ou moins différentes se trouvent devant nous en train de danser et chanter dans des costumes tous plus voyant les uns que les autres !

Selon leur tribus on peut ou pas prendre de photos avec eux (ou sans eux ?) mais j’ai tout de même réussi à en chopper quelques unes ! Il y a pas mal de magasin et de ventes d’objets divers autour de la piste de dance. Malheureusement on peut voir que certains indiens sont frappés par la malbouffe américaine … c’est dommage je trouve. Après s’en être mis plein les yeux nous décidons de manger un morceau dans le bar d’à côté où nous partagerons une pizza avant de rentrer à la maison !

Dimanche : Globalement même chose que samedi sauf qu’il a neigé toute la nuit ! Nous retournons donc à Bridger Bowl avec cette fois ci nouvelle neige et ciel bleu ! Rien de tel pour finir le week end ! Nous terminerons la soirée dans un steakhouse. Le coucher de soleil donne un jolie paysage, je m’empresse alors de prendre une photo mais n’étant pas assez grand je décide donc de prendre de la hauteur en montant sur un pick up avec son coffre à toit ouvert, quand soudain le moteur se met à vrombir !! Vite, il me faut déguerpir où je vais me faire embarquer … je descends donc et me dirige vers le siège du conducteur pour lui dire que je ne faisais que prendre une photo. Mais personne ! Personne n’est au volant de la voiture et pourtant celle ci s’est allumé toute seule ! Un nouveau système anti voleur ? Des détecteurs super sophistiqués ? Quand tout à coup, un homme ouvre la porte du magasin en face de moi et je découvre alors que c’est lui qui vient d’allumer sa voiture à distance …

N’étant pas sûr qu’il m’ait vu grimper sur sa voiture je papote 2 minutes avec lui pour éviter tout quiproquo avant de rentrer dans le steak house. A cette heure ci pas grand monde, tant mieux on sera servi plus vite ! Salade, steak et cheesecake pour moi, je me risque même à goûter la Margarita de Marco et au risque d’en choquer plus d’un, c’était pas si dégueu (bon j’ai du goûter 30µL mais j’ai pas trouvé ça horrible, boire le truc en léchant le sel je trouve ça marrant 😀 ). En rentrant à la maison c’est la préparation de la valise, la douche, laver les fringues qui m’attendent … Youpi ! La nuit va être courte …